Ce serait «la cle du bonheur», le «meilleur moyen de se retrouver», «le secret en reussite»…

Ce serait «la cle du bonheur», le «meilleur moyen de se retrouver», «le secret en reussite»…

N’en jetez plus ! Partout dans la presse s’affiche, ces dernieres semaines, une recette pourtant aussi vieille que l’adage «l’avenir appartient a ceux qui se levent tot». Avancer son reveil, entamer sa propre journee aux aurores serait donc le meilleur moyen de s’accorder du temps Afin de soi, de «dedier un moment a la personne que nous souhaitons devenir».

C’est du reste ce que prone Hal Elrod, Americain auteur de The Miracle Morning, best-seller a toutes les Etats-Unis avec sa sortie en 2012 et qui vient de debarquer au sein des librairies francaises (1).

Une phrase pour poser le personnage : «L’idee de me lever le prochainement possible concernant aller bosser fera que je me sens mediocre.» C’est grand, c’est petit. Ainsi que derouler ses injonctions en matiere de developpement personnel : s’extraire du plumard avant 8 heures, se lever d’un bond tonique (aux orties la fonction «snooze», qui rime forcement avec «loose»). Ajouter un chouia de meditation et de pensee positive, un brin d’ecriture, de lecture et un soupcon d’exercice physique, ainsi, vous serez promis au destin des plus grands, assure-t-il, citant des leve-tot «successful» en pagaille : Tim Cook, Richard Branson, Michelle Obama ou Anna Wintour… On n’a meme gui?re essaye.

«Supplement».

Dans son sillage paraissent apparus outre-Atlantique des «coachs en productivite», tels Jeff Sanders, auteur du podcast hebdomadaire The 5 am Miracle, telecharge plus d’un million de fois sur iTunes.